AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 For a memory ~ Libre 1 personne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Age : 26
Messages : 30
Localisation : A la bibliothèque

................

¯•. Journal Intime.•¯
Race : Humaine
Situation : Célibataire
Relations:


MessageSujet: For a memory ~ Libre 1 personne Ven 30 Déc - 21:40

La neige recommençait à tomber, recouvrant les paysages d’un épais manteau blanc qui luisait à la lumière de la lune. Je ressentais à nouveau cette même sensation d’un ailleurs pourtant familier. Ce froid mordant et ses forêts boisées qui n’en finissaient pas, il me semblait les connaitre depuis toujours. Et soudain alors que je me sentais enfin apaisée et chez moi, tout changeait subitement. Le blanc si pur de la neige se couvrait de rouge. Le sang coulait à flot, et à nul endroit où j’osais poser mes yeux ne se trouvait un cadavre ou pire encore. Pourtant cette fois –ci, il y avait quelque chose de différent. Une main se posa sur mon épaule… Je sursautais, retenant un cri. Un visage joufflu me faisait face, caché en partie par une large moustache poivre et sel.

-Billet s’il vous plait, lança une voix monocorde.

J’hochais la tête encore à moitié ensommeillée. Je fouillais un moment mon sac avant de me rappeler que ce que je cherchais était en fait dans ma poche. Le contrôleur me regardait d’un air exaspéré, compostant mon billet dans la foulée avant de continuer sa route. Je me redressais un peu sur mon siège, sentant une douloureuse raideur dans mon cou. J’étais dans ce train depuis près de deux heures qui m’avaient semblé une éternité. Dehors, le paysage était toujours le même depuis que j’avais quitté l’orphelinat. J’étais définitivement épuisée. Je dormais peu, trop peu … Si seulement ce cauchemar pouvait me laisser en paix. Si seulement je pouvais espérer trouver cette paix à Alrich. Pourtant il me semblait que ces derniers temps mes cauchemars étaient de plus en plus fréquents me rendant dubitative. Avais-je fais le bon choix en revenant ici, où j’étais née ? Qui sait ce que me cachait mon passé … Peut-être était-ce pour cela que je ne m’en souvenais pas… Trop de questions, toujours tellement de questions.

Lassée, ce fut le crissement du train qui me ramena à la réalité. Nous étions enfin arrivés. Je remettais rapidement mes gants et mon bonnet, jetant mon sac sur mon dos avant de sortir. L’air était glacial si bien qu’une fine couche de brouillard semblait recouvrir la ville, la rendant mystérieuse et peut-être aussi effrayante. Je sortais un bout de papier de ma poche où j’avais griffonné un plan et une adresse où trouver un logement. J’avais déjà contacté la bibliothèque de la ville qui semblait avoir besoin d’une documentaliste supplémentaire pour veiller sur les archives et cela m’allait parfaitement. Je ne doutais pas que je trouverais là bas de nombreuses informations sur la ville et puis j’aurais eu le jeudi de libre pour fouiner les archives de la mairie enfin … si celle-ci n’avait pas été sauvagement brûlée récemment. A croire que le destin jouait avec moi. Mais j’avais bon espoir que le peu de documents sauvés aient été entreposé à la bibliothèque en attendant qu’une solution soit trouvée. Il ne me resterait alors plus qu’à fouiller discrètement pour trouver ce que je cherchais…

J’avançais lentement dans la ville, évitant les rues trop animées. Je cherchais des repères mais plus je m’avançais dans ce dédale de ruelles et plus je me sentais seule et perdue. La neige qui tombait ne rendait pas la tache facile d’autant qu’elle avait humidifié mon papier de piètre qualité sur lequel je parvenais désormais à peine à me relire. Peu à peu le quartier autour de moi changea. A la place des pavillons se trouvaient des immeubles délabrés en bas desquels des sdf allumaient des feux pour rester au chaud. Dans certaines ruelles des types étranges semblaient guetter leur proie ou leur prochain client comme des fauves, attendant dans l’ombre pour mieux bondir. Je pressais le pas ne sachant à qui m’adresser puis soudain, au détour d’une ruelle je me retrouvais seule. Il faisait si sombre que j’arrivais à peine à voir ou je mettais les pieds. Mais lorsque je relevais la tête, je la sentie. Une présence, là toute proche. Un frisson me parcourue l’échine mais je restais calme. Que devais-je faire ? Mes instincts me disaient de faire volte face et de plaquer cet inconnu contre un mur pour découvrir son visage mais d’un autre côté peut-être qu’il n’était qu’un passant. Passive, je m’arrêtais, attendant de voir s’il allait me dépasser ou non. Après tout, je n’allais tout de même pas me laisser avoir par un dealer, ils sont faciles à dérouter non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 61

................

¯•. Journal Intime.•¯
Race : Incube
Situation : Avec les rêves des jeunes gens endormis ~
Relations:


MessageSujet: Re: For a memory ~ Libre 1 personne Jeu 8 Mar - 19:18

J’avais abandonné cette fille après avoir découvert qu'elle avait un petit ami, cette fille avec qui je comptais rentrer chez moi. Il fallait bien avouer que la découverte de son petit ami avait été plutôt marquante. J'avais donc presque commencé à courir pour rejoindre un endroit tout à fait différent de celui dont je venais. En effet, du petit café bien tranquille où je travaillais, je me retrouvais désormais dans une ruelle à l'air malfamée. Ce jeune homme ayant l'air plutôt menaçant, j'avais pris l'habitude de regarder derrière-moi s'il ne me suivait pas; malheureusement, mes cheveux platines étaient légèrement repérable parmi la foule, d'autant plus qu'ici, il n'y en avait pas.

Je marchai donc à une allure plutôt soutenue, mes pas se faisant parfois plus lents, parfois plus rapides à nouveau, mais ne s'arrêtant jamais. Je pensais sans cesse à cette peur qui me prenait de le voir surgir au bout de la rue.

Au bout d'un moment, je vis une silhouette féminine qui avançait dans la même ruelle que moi, mais je n'y fis pas réellement attention, c'est pour cette raison que je l'avais oubliée quand je me retournai pour la dernière fois, mon dos venant violemment buter contre le sien, car je n'avais pas réellement fait attention à l'endroit où je posais les pieds et que je trébuchai soudainement.

Même si j'avais buté contre cette silhouette inconnue, je continuai ma chute sans l'emporter avec moi et m'échouait lamentablement sur le sol; une chute digne des plus beaux films de comédies... Je me redressai donc, honteux, et tentait de conserver le peu de dignité qu'il me restait encore après une telle chute.

« Tout va bien? Je ne vous ai pas fait mal? »

Je frottai ainsi les manches de la veste en cuir noir que j'avais enfilé ce soir pour éviter la neige dont elle était désormais parsemée. Je passai également ma main dans mes cheveux pour en faire tomber la neige qui ne cessait de s'y attarder, les rendant encore plus blancs qu'ils ne l'étaient déjà.

Inévitablement, mon charme d'incube était présent. Qu'est-ce que parfois j'aurais aimé pouvoir m'en débarrasser, me débarrasser de ce monstre que j'étais et que je détestais... Pourquoi étais-je ainsi?

Éprouvant un cruel besoin de me justifier, je m'adressai à ma vis-à-vis de quelques mots qui en disaient long sur ma réelle absence d'excuse valable.

« Je ne regardais pas où j'allais. Excusez-moi si vous avez cru être attaquée... Dans ces ruelles, on ne sait jamais qui on peut croiser. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 26
Messages : 30
Localisation : A la bibliothèque

................

¯•. Journal Intime.•¯
Race : Humaine
Situation : Célibataire
Relations:


MessageSujet: Re: For a memory ~ Libre 1 personne Jeu 8 Mar - 20:45

J’avais souvent fait appel à mon instinct par le passé et une fois encore, il ne m’avait pas trompé. M’étant arrêtée je pus entendre distinctement les pas de mon poursuivant sur la neige. Il courait. Dans ma tête, les idées se bousculaient à toute vitesse. Que devais-je faire ? Mais avant que j’ai pu prendre une décision, je fus propulsée en avant, manquant de tomber. Heureusement, l’un des murs de la ruelle freina ma chute, me permettant d’assister à celle d’un jeune homme blond platine dont le corps s’écrasa violemment sur le sol. Il se redressa rapidement, frottant sa veste comme gêné. S’il n’avait pas fait si sombre, j’aurais même juré qu’il avait rougis. Il s’avança vers moi en me demandant si j’allais bien. Sa question me fit sourire, presque malgré moi, me sentant soudainement soulagée de m’être inquiété pour si peu.

« Je crois que je suis encore en un seul morceau ! »

Je me redressais un peu, massant légèrement mon épaule. Mon regard croisa alors celui du jeune homme. Ses yeux étaient sombres et contrastaient parfaitement avec ses cheveux et son teint si clairs. Il avait un visage enfantin, presque malicieux. D’ailleurs, il semblait même chercher à se trouver une bonne excuse sans réellement y parvenir. A vrai dire, même pour moi, ça avait quelque chose de touchant. Et pourtant j’étais sans doute loin d’être du genre à trouver quoique ce soit mignon ou même gentil. Mais là, c’était presque déstabilisant de le regarder comme si quelque chose me poussait vers lui.

«Et bien, je dois dire que j’ai vraiment eu envie de vous assommer en vous prenant pour un cinglé mais puisque vous avez l’air d’être quelqu’un d’équilibré je vous pardonne. Ca vous arrive souvent de courir comme ça en pleine nuit ? »

Je passais ma main dans mes cheveux, le temps de les remettre en place. Non mais qu’est-ce qui m’arrivait à la fin. Depuis quand je prenais la peine de remettre mes cheveux en place ? Cela devait faire au moins un mois que je n’y avais pas passé une brosse. Je devais être sérieusement fatiguée…

« Hey toi, là-bas ! Reviens ici tout de suite ! J’en ai pas finis avec toi ! Tu crois que tu peux t’enfuir comme ça ? Tu ne sais pas à qui t’as à faire gamin ! »

Au bout de la rue, un type plutôt grand et l’air franchement énervée s’était mis à beugler en venant dans notre direction. Apparemment, ma nouvelle rencontre n’était pas si angélique que ça pour ce mettre se genre de type à dos. Je jetais un regard sur le jeune homme qui avait l’air un peu paniqué. Et il y avait de quoi. Il ne faisait clairement pas le poids face à ce type.

« Hey toi là, la grosse brute ! On peut savoir ce qui te met tellement en rogne ? »

« Il a essayé de me piqué ma copine ! Un pauvre type comme ça qui essayait de se faire ma copine ! D’ailleurs t’es qui toi hein ? Sa mère ? Aller ma jolie dégage de là et laisse nous régler ça entre homme.»

Mon sang ne fit qu’un tour. J’avais envie de lui sauter à la gorge ! Il se prenait pour qui cet espèce de crétin désabusé ? Franchement. Je me retournais vers le jeune homme et le fusillais du regard, enfin j’essayais de lui lancer un regard noir. Je m’approchais de lui et le giflais.

« Alors comme ça tu as recommencé hein ? Sérieusement, comment veux-tu que je te fasse confiance ! A chaque fois c’est pareil. C’est quoi cette fois hein ? Ces yeux de biche ? Sa manière de danser ? Ca suffit comme ça okey ? J’en ai vraiment marre de toi et de tes conneries. On va rentrer à la maison et tu vas prendre tes affaires et dégager de chez moi ! »

J’attrapais mon copain ( ?) par le bras et le trainais vers ce qui semblait être chez nous. Je me retournais un moment vers le type qui semblait un peu désemparé.

« Qu’est-ce que tu fais encore là ? Ca ne te suffit pas que t’as copine soit une briseuse de couple hein ! Franchement tu devrais avoir honte ! »

Je continuais à agripper l’avant-bras de mon nouvel acolyte tout en l’entrainant au plus vite vers une ruelle plus sûre. Je priais le ciel que l’abruti au gros biceps ait tout avalé. Finalement je lui lâchais le bras, prenant deux secondes pour respirer. Je n’en revenais pas de tout ce qui venait de se passer. Je m’accroupissais sur le sol un moment, cherchant à reprendre mes esprits.

« Moi qui pensais passer une soirée tranquille … Est-ce que je n’ai pas frappé trop fort ? »

J’osais à peine relever les yeux. Non sincèrement, qu’est-ce qui m’avait pris ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 61

................

¯•. Journal Intime.•¯
Race : Incube
Situation : Avec les rêves des jeunes gens endormis ~
Relations:


MessageSujet: Re: For a memory ~ Libre 1 personne Sam 10 Mar - 15:25

Je ne m’attendais pas à ce que la jeune femme réagisse aussi bien, peut-être était-ce là un des nombreux effets de mes charmes, c’était légèrement rassurant de savoir que, par moment, ces pouvoirs ne m’étaient pas totalement inutiles, et cela peu importe les circonstances. C’est une des raisons pour lesquelles mon sourire resta bien présent lorsqu’elle me répondu qu’elle était en un morceau. Sans doute par réflexe, j’avais capté son regard, mon charme Incubien étant encore plus efficace lorsque je gardais un contact visuel avec la personne à qui je parlais. Même lorsqu’il était involontaire comme ici, c’était une habitude du coup que de garder mon regard posé sur celui de mon interlocutrice.

« Eh bien, je dois avouer que… »

Je fus alors interrompu par la voix du type que je tentais de fuir depuis tout à l’heure, je regardai une nouvelle fois la jeune femme, cherchant une solution, priant n’importe qui qui aurait pu m’aider en ce moment, me permettre de trouver quelque chose à faire pour éviter la situation et m’en échapper, mais visiblement, rien n’était là. Tandis qu’il se rapprochait, je sentais mon cœur qui s’affolait, peut-être la peur, car ma carrure était moindre aux côtés de la sienne. Et alors j’entendis l’inconnue qui s’adressait à cet homme qui lui répondit bien vite, presque sans attendre.

Je me demandais ce qu’il se passait lorsque, toujours dans mes prières secrètes, je vis la jeune femme qui me regardait d’un air assez énervé. Je me mis alors à m’inquiéter doublement ; voilà une double ration de problèmes pour moi ce soir ? Je n’avais pas fini ma réflexion que je sentis ma joue qui chauffait légèrement. Elle m’avait… giflé ? Je restai con pendant quelques secondes, écoutant ce qu’elle était occupée à expliquer en s’énervant, énervement relativement crédible malgré ce que je compris dans ses paroles. Elle… Me défendait ?

Quelques secondes plus tard, alors que j’étais moi-même toujours sous le choc de la gifle qu’elle venait de me mettre, je me laissai tirer un peu plus loin , tandis qu’elle s’adressait à l’homme qui semblait ne pas comprendre parfaitement la situation lui non plus et qui détala quelques secondes plus tard, je me demandais à nouveau si cela était du à ma nature monstrueuse ou si ça n’était là qu’un hasard fortuit…

Quand elle me lâcha, nous étions dans une ruelle bien plus rassurante. Je la vis s’accroupir, reprenant quant à moi mes esprits et ma respiration, car elle nous avait fait vachement presser le pas. Elle s’adressa à nouveau à moi.

« Non… ça va.»

Je devais bien avouer que j’étais encore sous le choc de cette gifle inattendue. Je fermai les yeux et secouai la tête avant de faire une courbette bien basse, fermant les yeux et m’adressant à elle avec une gratitude qui était bien loin d’être feinte.

« Mer… Merci beaucoup… »

Peut-être était-ce du à ma nature… Mais au moins, j’étais en vie et je ne m’étais pas fait rosser…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


................


MessageSujet: Re: For a memory ~ Libre 1 personne

Revenir en haut Aller en bas
 

For a memory ~ Libre 1 personne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» eau libre
» nouvelle poudre libre HD
» recherche personne pour soutien scolaire remise a niveau en CM2 urgent paris
» presse libre, l'appel de la colline
» Ne rendez à personne le mal pour le mal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Alrich :: Alrich :: Habitations :: Ruelles-