AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un sauvetage. PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Age : 25
Messages : 277

................

¯•. Journal Intime.•¯
Race : Humaine
Situation : Célibataire
Relations:


MessageSujet: Un sauvetage. PV Dim 1 Jan - 19:05

Une journée de cours pour la petite Hyo Jin, elle a l'habitude maintenant d'écrire en anglais, elle suit les cours dans cette langue. Aujourd'hui, elle pourrait en allemand, mais elle n'est pas sûre de pouvoir l'écrire, elle ne sait que le parler, ce n'est pas une langue facile pour la coréenne. Déjà qu'elle ne l'a jamais apprise à l'école, quand elle est arrivée en ville, elle eut un peu de mal à comprendre, mais finalement, il y a pas mal d'étranger vu que c'est une ville universitaire. Justement, elle sort de l'université, il fait nuit, pourtant il n'est que 5 heures, mais que voulez-vous, on est en hiver.

Elle a toujours un peu peur la nuit, elle n'a pas confiance dans le noir, elle sait très bien que c'est enfantin et que maintenant qu'elle est une adulte, elle devrait savoir que dans le noir, il n'y a rien d'autre que ce qu'il y a dans le jour. Pourtant, elle continue à avoir du mal à respirer quand la lumière est éteinte ou garder une veilleuse la nuit. Elle aimerait se débarrasser de cette phobie, mais elle n'y arrive pas, elle a essayé, sans aucun succès. Pour l'instant, elle est encore sur le campus et il y a des étudiants, qu'elle connait, elle leur parle, essayant d'oublier où elle se trouve, arrivé à l'intersection qui la sépare de la plupart de ses camarades, elle commence à avoir le coeur qui bat plus vite. Elle leur dit au revoir et s'engage dans la rue.

C'est une rue assez fréquenté, elle la connait, elle y passe tous les jours, elle doit maintenant, prendre le métro, elle descend donc les escaliers avec plusieurs personnes, il y a de la lumière, ça la rassure. Elle a de la chance, elle arrive à trouver une place assise, il n'y a pas beaucoup de monde, mais ça va, elle s'est calmée. Même jusqu'à s'endormir sur le banc. Elle se réveille plus tard, en sursaut, elle vient de faire un cauchemar, elle a du mal à se réveiller, quand elle finit par se rendre compte, qu'elle est toujours dans le métro, il n'y a plus personne... Elle ne connait pas la station où elle a atterrit, elle décide de sortir, elle se retrouve dans un quartier inconnu, il n'y a pas l'air très « gentil »... Ce ne doit pas être des petits poneys qui mangent des fleurs qui habitent ici. Elle lit un panneau, elle se trouve dans un quartier avec un nom imprononçable « Heidenschuss Street »... Hyo Jin commence à avoir peur, elle connait ce nom et ce n'est pas vraiment celui qu'elle aurait voulu connaitre... Elle se dépêche de chercher un chemin pour rentrer, évidemment ce serait plus simple de retourner dans le métro et de retourner dans les anciennes stations, mais non, ce ne serait pas drôle, elle commence à s'engager dans les ruelles.

Certaines lumières ne marchent plus, Hyo a du mal à respirer, elle a peur, elle voudrait disparaître, transplaner comme dans Harry Potter, mais c'est impossible, ce genre de choses ne marche que dans les histoires. Elle passe devant un groupe de jeunes hommes, ils n'ont pas l'air très gentils. Elle essaye de se faire la plus petite possible, mais une coréenne dans ces rues, ça ne se fait pas souvent, elle entend un bous de phrase d'un des garçons et elle sait qu'elle va avoir affaire à eux :

-... on va l'embêter ?

Juste après, le groupe commence à la suivre, elle marche plus vite, ils marchent plus vite, elle se met à courir, passant de ruelles sombres en ruelles sombres, elle ne sait plus où elle est, elle commence à avoir des larmes aux yeux, pourquoi ça lui arrive à elle ? Elle entend des rires derrières elles, elle sait qu'ils se rapprochent, ils connaissent ces rues, pas elle, la seule raison pour laquelle ils ne l'ont pas encore rattrapé, c'est qu'ils veulent s'amuser à la regarder courir. Finalement, on lui attrape le bras, elle essaye de se dégager, elle voit son sac tombé et ses affaires s'étaler au sol. Elle finit par fermer les yeux et se jeter par terre de tout son poids, bizarrement, l'homme la lâche, elle en profite pour protéger son visage en se cachant derrière ses mains, elle entend comme une bagarre, mais elle n'ose pas ouvrir les yeux. Finalement, plus aucun bruit, elle entend des pas se rapprocher puis quelqu'un pose une main sur son épaule.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 28
Messages : 180
Localisation : Appelle moi, j'te l'dirais si j'ai envie.

................

¯•. Journal Intime.•¯
Race : Kappa
Situation : Nada.
Relations:


MessageSujet: Re: Un sauvetage. PV Mer 18 Jan - 18:15



    La journée avait été assez amusante pour moi. Je l'avais commencé tranquillement sur la terrasse de mon appartement à jouer à " Togainu No Chi ". Assez violent, sanglant. Accompagnée d'un bon grand verre de lait, ça me déstressais. En ce moment j’étais plutôt anxieux. Quasiment tous les investissements que j'avais fait étaient en train de tomber en ruine et aucune issue ou presque n'étaient envisageable. Les seule propositions qu'on m'avait fait même demanderais plus d'argent ce qui reviendrait à une perte importante sur plusieurs mois pour un remboursement de cette perte un an voir plus après. Mais c'était ça ou tout perdre. Certes, j'avais une fortune énorme derrière moi, je pouvais aisément perdre ces sommes mais ... On n'est jamais assez prudent. Une perte est une perte, que ce soit d'une centaine de yen ou des milliards.

    J’avais donc fait ma petite enquête ; Comment combler ce vide financier – que je ne sentirais certes pas passer – en attendant ? L’industrie du cosmétique se développait de plus en plus, ce qui pouvait être assez intéressant. Ces derniers jours, j’avais des envies assez idiotes ; Je voulais lancer ma propre ligne de vêtement ou créer une marque pour femme enceinte voir une série d’accessoires animaliers. Donc, j’en concluais facilement qu’investir dans le cosmétique était plus sage. Mais créer sa marque n’était pas plus favorable ? Je veux dire, Créer sa propre boite est certes couteuse au début mais avec une bonne pub et des produits bon marché pour une qualité impeccable le déficit serait si rapidement comblé ! Non, encore une des mes mauvaises idées. Il m’aurait fallu quelqu’un avec qui en parler mais … Qui ? Les seuls gens capables de gérer d’importante sommes d’argent avec intelligence étaient trop préoccuper ou n’avait tout simplement pas envie de se prendre la tête pour moi. Et si j’en parlais avec mon banquier, il verrait son avantage bien avant le mien. Mauvaise idée.

    Donc, je veux un chien. Certes, il ne me conseillerait pas plus qu’une tasse à café mais je pourrais lui parler en aillant l’air moins bête qu’en parlant à ma tasse le matin. Et puis avoir un chien était sympa, d’autant plus que je n’avais pas à souffrir des désagréments ; Pour les poils par terre, je ne faisais pas le ménage. Pour le fric, j’avais de quoi le nourrir. Je pouvais même adopter une dizaine de chois tous plus adorable les uns que les autres. Oh, encore une de mes idées idiotes ... Aussi intelligente que me faire percer l’arcade, d’avoir un labret décalé ou de me faire tatouer sur la hanche droite. J’avais toujours ce style d’envie et étonnement … Aujourd’hui, je voulais avoir tout ça. Je voulais un labret, mon piercing à l’arcade et mon tatouage. Et un chien aussi. Il ne me manquait plus qu’une race et c’était bon. Je voulais un chien qui a des traits sauvage. Le chien le plus proche du loup possible, je voulais qu’on le confonde avec un loup ! Je voulais un chien loup. Mais un chiot, parce que c’est tellement plus mignon.

    Donc, j’avais rapidement commencé à faire des recherches. Déjà pour le moins important ; Le Labret. Un labret, ca se retirait, ça se remettait, il n’y avait pas de trace à vie ni de responsabilité donc c’était quelque chose que je voulais absolument faire. Jusqu'à voir la taille de l’aiguille utilisé chez certaine personne pour percer le trou. Hors de question ! Pour le labret, c’était mort. Maintenant, pour le tatouage. Certes on l’a pour toujours mais ce n’est pas une vie à gérer. Je voulais simplement un petit poisson sur la hanche droite. Rien d’alarmant, rien qui ne révèle ma véritable identité. Juste un poisson. Certes, c’était des aiguille aussi mais … Bizarrement, ça ne m’impressionnait moins. Et après quelque clics, j’avais rendez-vous pour l’après midi.

    Pour le chiot maintenant. Les chiens loups sont réputés pour leur fort caractère et leur réticence à l’éducation. Ca commençait mal, mais j’avais déjà eu un chien pas facile, alors ça devrait aller. Après quelque recherche, j’avais trouvé mon nouveau compagnon.

    Je me rendais rapidement au tatoueur et en ressortait à peine une demie heure après. Un simple petit poisson bleu qui m’avait bien fait hurler, douillet comme je suis. J’avais donc rendez-vous dans une petite rue de Heidenschuss Street. Certes le quartier ne me plaisait pas mais mon chiot, si. J’arrivais rapidement chez eux qui me présentèrent le plus beau des chiens à 6 mois. Il était certes déjà habitué à eux mais à cause du prix élevé, personne n’en avais voulu bien qu’ils aient réussit à vendre les deux autres chiots. Rapidement, l’échange fût faire et je repartais avec un magnifique chiot dans une cage de transport.

    Donc tout allait bien. Sauf quand j’ai vu cette jolie petite coréenne dans la rue. Elle semblait plus jeune que moi et elle était mal éclairée à cause des lumières qui ne fonctionnaient plus ou très mal. C’est pour ça que j’ai mis un peu de temps avant de comprendre. Mais quand je l’ai vu tomber en repoussant un homme, j’ai rapidement compris. Un voleur ? Violeur ? Dealer ? Peut importe, posant doucement mon chiot dans un coin de la rue si sombre que personne ne pourrait voir que quelque chose était posé là, je me ruais vers eux alors qu’un type malsain la prenait par l’épaule. Enervé, ça allait assez vite. Je me suis emporté et est jouer de mes poings sur un ou deux de ces types. Finalement, les autres on fuit après m’avoir éclaté la lèvre inférieure. Le gout du sang, c’est vraiment infect …

    Fondant sur la jeune fille, je me baissai à son niveau et la pris par les épaules, sincèrement inquiet.

      Ritsuka – « Hé, tout va bien ? »


    J’étais essoufflé et ma voix était légèrement tremblante mais je m’en fichais pas mal. Ce qui m’importait le plus était l’état de cette jolie demoiselle.

[Chiot ; ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 25
Messages : 277

................

¯•. Journal Intime.•¯
Race : Humaine
Situation : Célibataire
Relations:


MessageSujet: Re: Un sauvetage. PV Dim 22 Jan - 18:11

Elle aimerait tellement être chez elle, en sécurité dans son appartement ou même rentrer en Corée, elle serait surement plus en sécurité dans son pays d’origine, en fait, en ce moment, elle ferait tout pour ne pas être là où elle se trouve. Pour l’instant, elle n’entend plus de bruit de lutte, quelqu’un serait venu la sauver ? Elle ne va pas mourir dans une rue toute sale ?

Elle n’ose pas ouvrir les yeux, de toute façon, il fait trop sombre pour voir, elle ne verrait pratiquement rien. Elle sentit quelque lui prendre les épaules, elle sursauta puis elle entendit :

« Hé, tout va bien ? »


Effrayé, elle recula vers le mur, elle est vraiment une grosse peureuse, à cause de la surprise, elle ouvrit les yeux, elle vit alors un jeune homme, du moins, c’est ce qui semblait. Elle n’arrivait pas à voir son visage. Elle avait trop peur, trop d’émotion et petite nature qu’elle ait, elle tourna de l’œil.

‘Noir, elle ne voit que du noir, elle sent une présence près d’elle… Finalement, elle voit une lumière devant elle, elle essaye de la rejoindre en courant, mais elle n’y arrive pas, c’est comme si elle n’avançait pas. Elle entendit un grognement derrière elle, quelque chose la poursuit. Elle a beau courir, elle entend les pas du monstre s’approcher… Elle se met à pleurer, la lumière est toujours aussi petite, pourquoi ne peut-elle pas l’atteindre ? Elle s’en un souffle dans son dos, elle s’arrête… Puis, se s’en engloutir par les ténébres. Elle hurle…’

Elle se réveille en criant. Elle finit par comprendre ce qui lui arrive, il y a de la lumière, elle s’en rassurait. Elle est allongée, elle ne sait pas où, mais elle n’est plus dans la rue, elle est sur un banc. Elle n’a rien de casser, juste les mains un peu écorché. Puis elle se rappelle que quelqu’un était venu l’aider. Elle regarde autour d’elle, cherchant quelqu’un avec un visage noir et des cheveux noirs et des habits noirs et des dents noires et des mains noires… Euh… En fait, elle n’avait pas vraiment vu qui s’était, il faisait trop noir. Elle ne savait pas qui cherchées.

Elle vit alors une tête blonde, elle décida de penser que c’était son sauveur, elle dit alors :

-Merci.

Puis, elle s’assoit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


................


MessageSujet: Re: Un sauvetage. PV

Revenir en haut Aller en bas
 

Un sauvetage. PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jolies photos Exercice de sauvetage en mer : Des parachutistes largués dans la baie de St-Paul
» [DIVERS B.A.N.] Centre Entrainement à la Survie et au Sauvetage de l'Aéronautique Navale
» [Opérations diverses] Sauvetage des boat-people
» GILET DE SAUVETAGE - REDDINGSVEST - ZM-FN
» [La SNSM] Le canot de sauvetage de Cayeux sur mer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Alrich :: Alrich :: Habitations :: Ruelles-