AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's a whole new world ft. Hiroki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 12

................


MessageSujet: It's a whole new world ft. Hiroki Mar 13 Déc - 21:12

    La journée avait été longue, y'a pas à dire. Si il avait su ressentir la fatigue des humains, il aurait rendu l’âme depuis longtemps, et ça ne l'étonnait même pas que ceux ci, si précieux et fragiles se tuent à la tache. Après tout, les gens n'avaient pas cessé de se bousculer dans sa petite, minuscule boulangerie fait sur mesure pour lui. Après tout, depuis qu'il s'était installé, il avait connu un succès grandissant, comme si une attraction irrésistible attirait les clients chez lui. Les plus vieux l'aimaient parce qu'il était adorable, et surtout toujours très souriant. Les enfants venaient lui acheter des bonbons, et écouter des contes féeriques, quand aux jeunes de son age, c'était en général par curiosité qu'ils venaient, et, séduits, devenaient des habitués. Et heureusement qu'il arrivait à supporter cette charge de travail !

    La raison de sa bonne humeur encore plus impressionnante que d'habitude, lorsqu'il quitta le magasin avec une énorme boite dans ses petits bras ? En effet, la petite fée était invitée. Et invité chez le plus magnifique jeune homme du monde. Du moins dans sa tête. Depuis le temps qu'ils se connaissaient, pourtant, il aurait dut se lasser. C'était du moins ce qui arrivait à chaque fois lorsqu'il s'entichait de quelqu'un, cependant, il avait la sensation que cette fois, il n'arriverait pas à se lasser de si tot.

    Pour une fois, ils s'étaient donné rendez vous. Ce qui était une nouvelle, puisqu'ils ne s'étaient jusqu'ici que croisés à la boite de nuit. Le jeune homme rougit joliment lorsqu'il repensa à la nuit de leur rencontre, et s’efforça de ne pas céder aux réminiscences. Ça aurait été bête de sauter sur Hiroki à l'instant ou il ouvrirait la porte, n'est ce pas ? Parce qu'en effet, en plus d'avoir un rendez vous, c'était chez son jeune ami qu'ils l'avaient prévu.
    C'était une occasion de plus de se retrouver seul avec lui, et il avait saisi l'occasion pour lui concocter une pâtisserie, qu'il saurait lui faire aimer....A sa façon. Mais c'était sa petite surprise à lui.

    Suivant mentalement les indications d'Hiroki pour trouver son immeuble, il sifflotait sur le chemin. Il était suffisamment en avance pour profiter de l'air frais de la nuit, et il adorait littéralement se sentir aussi humain que possible. Et tout ça c'était des sensations humaines qu'il ressentait à cet instant n'est ce pas ?
    Il arriva devant l'immeuble indiqué sur le papier et rajustant sa broche pour qu'elle ne risque pas de se détacher, ce qui serait drôlement fâcheux, il poussa la porte d'entrée....
    Pour tomber nez à nez avec une jeune femme, elle portait dans ses bras un adorable petit garçon.

    Les plus jeunes ayant bien plus d'imagination que les parents, c'était d'une certaine facon comme si sa nature de fée leur était plus imaginable. Aussi, il les attirait naturellement, ce qui lui valut un petit sourire édenté de la part du bébé inconnu. Pas si inconnu que cela d'ailleurs, ces yeux lui disaient quelque chose. Mais sans avoir remarqué la ressemblance, il lui rendit son sourire, rayonnant de plaisir.
    Son ami habitait au dernier étage de l'immeuble, et il était hors de question de monter les escaliers en portant tout ce qu'il avait emporté avec lui, alors il entra dans l’ascenseur et tapa du pied avec impatience pendant tout le long de l’ascension.

    Ce n'est que lorsqu'il frappa à la porte de SON appartement qu'il put laisser tomber ses tics nerveux. Surtout qu'Hiroki ne fut pas long, ce qu'il sut apprécier. Serait il obligé de dire que les fées n'avaient pas une patience particulièrement débloquée ?
    Le jeune homme gratifia d'un sourire éclatant le jeune homme qui lui ouvrit la porte et lui fourra son gros paquet dans les bras.

    Il sautilla à l'intérieur de l'appartement sans demander la permission outre mesure. Après tout, si il l'avait invité, ce n'était pas pour le laisser sur le pas de la porte n'est ce pas. Avec curiosité, il observait tous les recoins de la pièces, ses yeux dorés se perdant dans la contemplation d'objets des plus anodins, un peu comme si il voulait les graver dans sa mémoire.
    Se rappelant tout de même que la chose la plus importante dans cette pièce, c'était son jeune ami, il se tourna vers lui, les yeux espiègles, puis alla se pendre à son cou (sans exagérer, Hiroki semblait démesurément grand à coté de lui), pour l'embrasser, délicatement. Le genre de léger toucher qui stimule directement l'esprit de quelqu'un qui est au moins un peu sensible.

    -Salut, comment ca va ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 75

................

¯•. Journal Intime.•¯
Race : Feu Follet
Situation :
Relations:


MessageSujet: Re: It's a whole new world ft. Hiroki Sam 17 Déc - 15:11

    Laissant l’eau chaude couler le long de ma peau encore quelques minutes, je profitais de cet instant sacré que pouvait être la douche. Un moment de douceur et de relaxation à l’état pur, rien de mieux après une dure journée. Malgré l’intérêt que je portais désormais à mes études, les cours me paraissaient horriblement longs. Et suite à ça, j’avais été me défouler pendant des heures dans une salle de sport. Alors oui, j’étais relativement fatigué, et j’avais besoin de décompresser. Surtout que l’appartement était loin d’être calme depuis quelques jours. L’arrivée de Sun et Soo Jin avait bouleversé certaines de mes habitudes. Rien de très importants, mais disons que je n’étais pas vraiment habitué à ce que ce soit aussi animé aussi, et qu’il n’était plus question de laisser trainer quoique ce soit. Vous n’imaginez pas à quel point c’est mignon d’avoir un gosse de deux ans chez soit. Ca fait du bruit, ça ne dort pas – ou du moins pas que vous le voudriez – ça touche à tout, et surtout, ça trouve le moyen de vous faire engueuler par sa mère alors que vous n’avez rien fait ! Okey, là j’exagère ! Mais bon, quoiqu’il arrive, ce n’était pas de tout repos. Mais au fond de moi, je ne regrettais pas la situation. Au contraire, j’accepterais même que ça dure une éternité ! Ne serait-ce que pour que Sunny et Soo Jin gardent leurs sourires.

    Ce fut tout de même avec regret que je stoppais l’eau et quittait mon petit lit de vapeur. Je me séchais rapidement avant de me rhabiller et gagner la cuisine. Sur le frigo, un petit mot de Sun me disant qu’elle sortait se promener avec Soo Jin. Un sourire se dessina sur mes lèvres alors que je sentais comme un léger soulagement. En fait, j’avais un rendez vous de prévu, et je ne tenais pas vraiment à ce que Sun et Soo Jin soit là. Même s’ils étaient restés, je serais simplement parti ailleurs avec Nikita. Non pas que je veuille cacher qui que se soit, mais je n’étais pas sur que ramener mes futurs plans sexe à la maison devant eux était une bonne idée. Non seulement ça serait un manque total de respect envers Sun, mais en plus, je ne suis pas sur que ce soit également un bon exemple dans l’éducation de Soo Jin. En fait, pas sur que je sois un bon exemple tout simplement… Il était clair que sur le plan parental, Sunny gérait beaucoup plus que moi. Quoique je commençais à assurer. Ne serait-ce que pour les réveils à une ou deux du mat’ de Soo Jin, ou de regarder des dessins animés à la télé. Même s’il me manquait encore certains réflexes en temps que père. En même temps, mon enfance à moi avait été bien différente de la sienne.

    Je me décidais de ranger l’appartement avant que mon rendez vous arrive. Bien que ranger l’appartement se résumait surtout à ranger les affaires de Soo Jin dans sa chambre. Aussi bordélique que moi à une certaine époque. Pas de doute, c’est enfant était bien le mien. Posant tout ce que je récupérais dans un coin de sa chambre, je me redirigeais ensuite dans la salle de bain pour vérifier que je n’avais pas une trop mauvaise tête. Mes journées étaient de plus en plus fatigantes, et l’avortement de mes nuits – déjà courtes – par les réveils incessant de mon fils ne m’aidait pas vraiment. Heureusement, en temps qu’ange, j’avais une résistance à la fatigue ou la faim à toutes épreuves. Enfin, presque.

    Alors que j’arrangeais légèrement mes cheveux, on frappa à la porte. Je m’empressai d’aller ouvrir. Derrière la porte, Nikita attendait souriant. Je lui libérais le passage pour l’inciter à rentrer, ce qu’il fit sans gène en me déposant un paquet dans les bras. Je refermais doucement la porte à l’aide de mon pied puis alla déposer le paquet sur la table du salon, me demandant bien de quoi il pouvait s’agir. Mon attention fut tout de suite reprise par Nikita qui s’accrocha à mon cou avant de m’embrasser et me demander comment j’allais. Lui rendant son baiser, je continuais ensuite.

      Hiro – «Comment ne pas aller bien quand on est en aussi charmante compagnie ? »

    On est dragueur, ou on ne l’est pas, mais pour mon cas, je vous laisse devinez si je l’étais ou non. Bien que cela puisse sonner comme une vieille technique de drague, je le pensais tout de même. J’appréciais la compagnie de Nikita, alors pour le lui cacher. Je me détachais doucement de son étreinte pour me diriger vers la cuisine, commençant à fouiller dans les placards pour en sortir des verres.

      Hiro – «Tu veux quelque chose à boire ? Tu préfères quoi ? J’ai un peu de tout… Café, thé, chocolat, soda, jus de fruits…»

    Ouvrant dans le même temps le frigo, j’eus un léger bug en le voyant aussi remplit. C’est vrai qu’il n’était plus question d’avoir un frigo vide quand on habitait à trois, surtout avec un enfant. J’attendais une réponse de Nikita en souriant, tandis que je me faisais déjà chauffé de l’eau pour un thé. Emporté par ma curiosité, je finis par ouvrir le paquet qui se trouvait sur la table pour découvrir qu’il s’agissait d’un gâteau. Je regardais Nikita avec surprise. Un gâteau….

      Hiro – « Tu sais faire des pâtisseries ? C’est la classe ça !»

    Oui, pour moi faire des gâteaux, c’était assez difficile. Je savais bien en faire quelques uns, mais ce qui m’empêchait surtout dans faire, c’est que je n’étais pas fan de ce qui était trop sucré. J’étais plutôt salé. Alors bon, faire un gâteau qu’on ne mangera pas, c’est vite déprimant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 12

................


MessageSujet: Re: It's a whole new world ft. Hiroki Sam 17 Déc - 22:38

    Chaque fois qu'il regardait Hiroki, la fée était toujours amusée par le fait de voir de nouvelles choses apparaître sur son visage. Comme si l'objet de ses désirs changeait constamment, en mutation, pour satisfaire son désir de nouveauté. Quand on a plus de 300 ans et que l'on est, en plus un être féerique, c'était drôlement préférable. Sinon, il était certain que ce ferait longtemps qu'il ne se préoccuperait plus de lui. Ou peut être était ce un signe qu'il avait enfin trouvé sa moitié, qu'il ne lui trouve strictement aucune imperfection ?

    Enfin, il n'était pas là pour se prendre la tète avec ça. Son but ? Profiter de la vie et des opportunités qu'elles lui offraient.
    Hors, passer une soirée en amoureux était une opportunité de taille et il avait tout prévu pour qu'elle se passe comme dans un rêve. Il était d'ailleurs parfaitement content de lui lorsqu'il pénétra dans le salon de son hôte, le soir même.

    L'endroit était modeste. Ce n'était pas l'appartement d'un gosse de riche dans lequel on aurait peur de s'asseoir, ou un appartement d'étudiant sans argent. Il se trouvait à la limite des deux et dégageait une personnalité chaleureuse. Il s'y sentait déjà comme chez lui, ce qui le fit rayonner encore plus.
    Il se pendit alors joyeusement à son coup pour l'embrasser, faisant par la meme occasion sortir son compagnon de sa torpeur pour qu'il lui rende son baiser.

    Hiro – «Comment ne pas aller bien quand on est en aussi charmante compagnie ? »


    Bien qu'il ait put entendre ce genre de phrase des centaines de fois si ce n'est pas plus, elle le fit rougir d'une façon tout à fait adorable parce qu'elle sonnait toujours nouvelle dans sa bouche.
    Puis il lui planta un nouveau baiser sur les lèvres et descendit de son perchoir aussi rapidement qu'il y était monté et se dirigea vers le sac qu'il avait posé sur le comptoir, pour l'ouvrir et en sortir ce qu'il avait emmené pour la soirée.
    Le cake qu'il avait préparé toute la journée et qui avait donné un résultat dont il pouvait etre drôlement fier, et une bouteille de champagne. C'était de la bonne qualité, mais pas énorme non plus, après tout il n'était que boulanger, et avait la fâcheuse tendance à dépenser l'argent qu'il avait accumulé pendant ses trois cents dernières années.

    Hiro – «Tu veux quelque chose à boire ? Tu préfères quoi ? J’ai un peu de tout… Café, thé, chocolat, soda, jus de fruits…»


    Le blondinet lui décocha un regard qui aurait fait fondre sur place le pire des molosses enragés, et lui désigna l'alcool pétillant. Difficile à croire pour le minuscule coréen qui donnait la sensation d’être un enfant, mais il avait l'age de consommer.
    Techniquement et véridiquement, d'ailleurs. Il pouvait totalement se permettre une ou deux petites folies.

    -Et si on fêtait plutôt ça en commençant par du champagne ? Enfin si ça te dit.


    Il n'était pas bien embêtant, le petit, et il s’accommodait à toutes les situations.
    Le jeune homme le laissa jouer les curieux, alors qu'il balançait légèrement ses jambes dans le vide en l'observant d'un air appréciateur. Particulièrement en beauté ce jour-la, pensa Niki. Il aurait bien volontiers approché de lui, mais il n'avait aucune envie de jouer les chatons en manque de caresse, de toute évidence.

    Hiro – « Tu sais faire des pâtisseries ? C’est la classe ça !»


    Le plus jeune, en apparence, l'observa comme si il avait perdu la boule. Bien sur que oui il savait faire des pâtisseries, mais pourquoi est ce que son compagnon avait il l'air si étonné, étant donné qu'ils n'avaient pas arrêté de se voir dans la patisserie-boulangerie qu'il tenait, et que son compagnon fréquentait toujours. Du moins d'après ce qu'il savait.

    -Hey, mon chou, bien sur que je sais faire des pâtisseries. Tu as eu une dure journée, ou est ce que tu te ferais gâteux ?


    Il rit de son rire de clochette. N'importe qui aurait put s'offusquer, mais lui trouvait cela tout simplement adorable.
    Il garda la surprise accompagnant le gâteau pour plus tard. Après tout, il aurait tout à fait le loisir de savoir ce qu'il lui préparait. Il décida donc de se faire mystérieux.

    -Au fait, tu sais pas ? J'ai croisé une jeune femme avec un ADORABLE bébé en bas. Je te jure. D'une certaine façon, il avait tes yeux. Dit il avec une douceur exceptionnelle. Ils sont de ta famille ?

    Il le demanda comme si c'était tout à fait normal. Après tout, il n'était pas censé savoir que le jeune homme avait un bébé, et qu'il vivait ici avec sa mère. Ça pourrait tout aussi bien être sa sœur et son neveu. Il pouvait être tellement naïf des fois.
    Il balançait encore ses petites jambes comme si il n'arrivait pas à s'en empêcher.

    -Qu'est ce qu'on fait ce soir ? Une soirée télé ou un p'tit jeu ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


................


MessageSujet: Re: It's a whole new world ft. Hiroki

Revenir en haut Aller en bas
 

It's a whole new world ft. Hiroki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un beau livre: Hungry planet : what the world eats
» Sortie cinéma: "It's a Free World !"
» Petits personnages MINI WORLD
» World Names Profiler
» Panoramas and 3D Virual Tours of the Most Beautiful Places Around the World:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Alrich :: Alrich :: Habitations :: Ruelles-