AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Baldur ▬ Under varje Rot och Sten (end)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 27

................

¯•. Journal Intime.•¯
Race : Troll
Situation : Coeur en peine
Relations:


MessageSujet: Baldur ▬ Under varje Rot och Sten (end) Ven 16 Déc - 16:31

Baldur Heikki Jarko Mälhammar
feat. Skrymer (Samuli Ponsimaa)



« Identité »

▌ Nom : Mälhammar
▌ Prénom : Baldur
▌ Age : 35 ans
▌ Date & lieu de naissance : Née le 12 février 1976, dans une forêt près de Norrfällsviken en Suède.
▌ Emploi : Ebeniste. Oui je sais, ça sonne tellement bien. Aussi, je tourne dans les bars le soir ; je joue de la musique, je chante, je fais quelques tours de passe-passe pour épater la clientèle.
▌ Amulette : L'anneau en or que j'ai dans le nez.
▌ Nationalité : Suédois.
▌ Race : Troll.
▌ Sexualité : Hétérosexuel.
▌ Sous groupe : Habitants à tendance parfois anarchistes (une espéce de vieille rancune, si vous voulez)


« Physique »

Baldur? On lui donnerait le bon Dieu sans confession! C'est FAUX! L'avez-vous bien regardé ce gaillard de plus d'un mètre quatre-vingt (quatre-vingt trois centimètres, pour être précise)? Des muscles, des poils, un regard de tueur, de quoi effrayer n'importe quel bon petit citoyen. Certes, j'exagère peut-être un peu. Ce n'est tout de même pas Conan que nous avons là. En fait, même s'il ne manque pas de force, ce n'est pas vraiment quelqu'un d'impressionnant niveau musculature - non, il est plutôt du genre à compter sur sa grande agilité. Même s'il est plutôt grand, il arrive à se hisser et se glisser un peu partout - comme il est tout fin et comme la tête brûlée qu'il est.
Une des autres caractéristiques frappantes de notre homme : sa longue chevelure - qu'il ne couperait pour rien au monde. Il les attache de temps à autres - parce que mine de rien, c'est pas très pratique - mais préfère les sentir virevolter au vent - il ne se lassera jamais du goût de liberté extrême que lui procure cette sensation. Aussi, si nous restons dans les poils, même s'il n'en a quasiment aucun sur le torse, c'est avec plaisir qu'il passe sa main dans le bouc dont est orné son menton - ce détail de plus qui lui donne un côté sauvage dont il ne pourra jamais se séparer. Notons également ses yeux d'un bleu magnifique, traduisant à merveilles toutes ses expressions - d'ailleurs c'est quelqu'un de très expressif. Ah oui, il ne retira quasiment jamais l'anneau d'or accroché à sa narine - mais pourquoi donc? - et rarement celui qui se trouve dans son oreille gauche.
Niveau vestimentaire, il reste simple ; pantalon de toile, t-shirts et pulls sombres et il a une attirance particulière pour les bracelets de cuir - et se trimballe généralement avec une veste cousue dans ce même matériaux.

Mais voilà. Qui est en fait ce gars-là? Un homme? Loin de là. Baldur est un troll. Pas un gigantesque troll des montagnes ni un affreux troll des cavernes, mais bien un troll des forêts. Un peu plus grand et plus imposant que sa forme humaine, la caractéristique la plus reconnaissable chez un troll est surement ses longues oreilles, dont le bout forme comme des petites branches poilues. Elles sont terriblement sensibles, ce qui en font un atout primordiale. Par contre, la vue des trolls a toujours été un bémol pour eux, ne voyant pas très loin, ils ont développés leur ouïe mais également leur odorat et leur toucher - surtout les trolls des cavernes, vivant presque quasiment dans le noir. Ils ont d'ailleurs les yeux légèrement voilés, ce qui effraye de temps à autres certains humains. Quand à son nez, il est plus imposant et allongé. De grands crocs acérés sont venus remplacés les petites dents de chochottes dont les humains ont été pourvus - c'est ce qu'il dit lui même - ses deux canines du dessous étant plus imposantes. Une morsure de troll et vous pouvez dire à dieu à votre main. D'ailleurs, en parlant de mains, celles de Baldur sont décorées de petites griffes pointues. Il ne pourrait pas vous éventrer avec cela mais facilement vous crever un œil. Souvent, sous cette forme il se maquille - il n'oubliera jamais ses traditions - de branches noirs couvrant son visage et son torse. [PS : Je me suis inspirée des dessins de Samuli (Skrymer) Ponsimaa - oui, mon avatar ♥️. Donc, si vous ne voyez pas très bien, ou juste parce que ce type est un fabuleux artiste vous pouvez allez jeter un coup d'oeil à ses magnifiques dessins :) ]


« Histoire »

i was born in a deep forest
Une gigantesque et profonde forêt. Là, il me semblait que rien ne pourrait m'atteindre, que tout était magnifique et que jamais rien ne me manquerait. Seulement, depuis toujours, je savais qu'il y avait une menace qui rôdait autour et parmi les magnifiques arbres nous entourant.

    26 janvier 1983.
Cette journée fût ma première rencontre avec cette menace. J'avais longtemps harcelé ma mère pour qu'elle vienne avec moi ramasser des pommes de pins. Elle finit pas céder, après avoir demander à mon père s'il acceptait de nous accompagner - ce qui me ravit encore plus. Alors que je gambadais à une dizaine de mètres de mes parents - qui marchaient beaucoup trop lentement à mon goût - je vus la plus magnifique source de pommes de pins au monde ; un gigantesque arbre dont je n'arrivais même pas à calculer mentalement la hauteur. Je m'éloignai donc encore plus, fonçant sur cette aubaine. Une fois là-bas, je fis mon petit marché, au gré des mes envies, remplissant le sac de jute que j'avais emmené avec moi. Alors que je regardai avec gourmandise une énooooorme pomme de pins, une voix un peu plus loin m'interpella. Puis deux. Curieux depuis toujours, j'allai donc, sans perdre un instant, épier la source de ces bruits. Je ne savais pas trop ce que c'était, mais ils ne dégageaient pas l'odeur familière du troll et étaient trop grands pour être des nains.

- Et là, il me dit que... Hey regarde, un... hey attends, c'est pas un gosse ça.
- Quoi?
- Regarde-là.


Mes yeux s'écarquillèrent ; j'étais sans doute le troll le moins discret au monde sur ce coup-là. Je ne bougeai pas ; qu'est-ce que c'était que ça? Ils ne bougeaient pas non plus, ce qui en gros ne m'avançait à rien. Après quelques instants de silence l'un d'eux reprit la parole.

- C'est un peu flippant.
- Tu déconnes? Je suis sur que c'est une bête pas encore découverte un truc du genre, si on le choppe, on peut se faire du fric avec ça, je suis sur.
- Ouais mais qui te dit que si on bouge ce truc va pas nous déchiqueter?
- On dirait un gosse avec des oreilles de monstres, quelques problèmes de vues et dentaires, c'tout.
- C'tout...
L'autre s'avança de quelques pas. NON ATTENDS! Mon père m'a toujours dit de ne jamais s'attaquer aux ptits.
- Hein?
- Bah oui, faut jamais s'en prendre à un ourson tant qu'on sait pas où est la mère.
- Tu crois que c'est pas adulte? Génial, on aura la famille.
- Arrête...


Je n'osai toujours pas bouger. De quoi ils parlaient? Je ne comprenais strictement rien et aucun instinct de survie n'avait pensé à me crier : COUUUUUURS, FUIIIIIIS ET NE REVIENS JAMAIS. Non aucun. Quand l'être fut à seulement quatre ou cinq mètres de moi, je vus une ombre fondre sur lui ; celle de mon père, enragé et inquiet à la fois. L'autre truc bizarre avait eu raison ; il ne faut jamais s'attaquer au petit. Celui-là s'en fuit en courant, abandonnant l'autre sous l'effet de la peur. Je vous épargnerai les détails de ce qui arriva à celui-ci. Mon paternel s'approcha de moi, soudain calmé. Il était inquiet.

- Ne t'approche plus jamais - tu m'entends? Plus jamais - d'un humain. Il caressa ma joue de sa main ensanglantée. Un jour tu seras fort, même plus fort que moi, mais ce temps est encore loin. Mais en aucun cas tu ne dois t'approcher d'un homme. Compris, Baldur?

Il prit mon sac de pommes de pins d'une main et me hissa sur son dos. Je m'accrochai solidement à lui en songeant à ses paroles et à celles des deux "humains". Ma mère nous rejoignit et me demanda combien de pommes de pins avais-je ramassé. Je ne posai alors pas de questions, trop préoccuper par mon butin.


Je compris plus tard ce qu'ils étaient. Des êtres sans aucune considération des autres races, ayant peur de la différence, voulant détruire notre nature. La forêt où je vivais était protégée par les trolls de ma tribu. C'était le fait que deux humains soient entrés si profondément dans les bois qui avait autant inquiété mon père - mais également l'éventuel perte de son unique fils, de la prunelle de ses yeux, la chair de sa chair. Mais, je ne les rencontrai que furtivement, les effrayant pour qu'ils ne reviennent plus, ne me souciant alors plus énormément de leur sort. Etre un troll, c'est tellement d'autres choses que le conflit raciale troll/humain.


I wish I could live here all my life


La danse est un art très important chez les trolls ; tout les mâles, toutes les femelles, tous, ont le rythme dans la peau. Ce qui veut également signifier que quasiment tout les trolls ont un don pour la musique (pas de musique, pas de danse). Pour ma part je maîtrise le chant, la guitare, le banjo et la flûte traversière. Et j'adoooore me montrer en spectacle, danser en public, démontrer mes diverses talents. D'ailleurs, dans ma tribu, il m'arrivait souvent de monter sur les tables - saoul ou non -, d'improviser des démonstrations de danses avec l'un ou l'autre compagnon et même parfois des les défier aux combats. Tout ça sous un flot d'alcool, de nourriture et de bonne humeur. Etre troll c'est le pied. Tu danses, tu chantes, tu chasses, tu te bas, tu protèges les tiens et ta très chère forêt, tu bois, tu manges, tu dors, tu aimes ta femme, tu fondes ta famille et tu es heureux. Je n'aurais quitter cette vie pour rien au monde, et pourtant...

Pourtant, une rencontre anodine pour vous, fût la source d'un véritable cauchemar pour moi.
    07 janvier 2009

- Fééééééééééééée!

J'étais attaqué, maîtrisé, je ne pouvais plus rien faire. L'être maléfique qui m'avait agrippé les jambes m'avaient totalement déstabilisé. C'est cela oui, vous avez raison, c'était une enfant.

- T'es une fée?
- ...


Je me dégageai de l'étreinte de cette furie qui avait échappé à toute mon habituelle vigilance avant de fuir à une bonne allure. Mais que diable faisait-elle dans la forêt?

- La féééée?

Et avais-je seulement une tête de fée? Les humains ont un sérieux problème de mémorisation - et surtout, un problème avec les autres races qu'eux.

Quelques heures plus tard, alors que j'étais déjà entrain de saliver à la vue des flancs bien gras du sanglier que je visais de mon arc, une voix stridente me fit sursauter. Je bondis en direction du bruit, les crocs découverts, prêt à attaquer le... la stupide fillette qui avait réussi à me retrouver.

- Dégage ou je te mange toute crue!
- Les fées ne mangent pas les enfants.
- J'ai vraiment la gueule d'une fée?


Elle voulu sortir quelque chose - une arme, j'en étais sur - de son sac ce qui me fit le lui arracher des mains. Je le retournai sur la neige et vu que tout ce qu'il y avait à l'intérieur était tout sauf dangereux ; des livres, simplement. Elle me fixa de ses grands yeux, ronds comme des billes face à cet étrange animal qu'elle avait devant elle.
Je scrutai le butin que renfermait peu avant son sac.

- Tu ne sais pas lire, n'est-ce pas?
- ...
- Donc tu confonds les trolls et les fées, idiote. Va-tant avant que je ne perde patience.

Elle resta plantée là. Ses yeux commencèrent à se mouiller et sa bouche se transformer en une horrible petite grimace.

- Je suis perduuuuuuuuue.

Je soupirai avant de partir. Si elle était perdue, elle allait mourir, donc autant partir afin que les hommes ne remettent pas à nouveau cela sur notre dos - alors que jamais aucun troll n'a déjà goûté à la chaire humaine, mais bon.

Ce fut sans doute ma plus grosse erreur dans tout ce que je venais de faire. En effet, j'avais enfreint une des règles de base chez les trolls ; on ne parle pas aux humains, on les chasse. Et s'ils résistent, il faut les tuer afin de sauvegarder la forêt et ses habitants - nous et d'autres espèces comme les nains, par exemple. Mais, pourquoi aurai-je tuer cette petite créature délaissée de ses parents? Autant laisser faire les choses, sur l'instant ça n'avait pas été mon problème. Mais justement, un de ses parents, son père, avait apparemment décidé de suivre les traces que mes pas avaient laissé. Quand je m'en rendis compte, j'étais trop prêt du village pour me risquer à en dévoiler l'emplacement et trop loin pour prévenir les autres. Je me ruai donc sur mon ennemi. Mon père m'avait déjà montré son arme, un fusil, ça faisait quelques siècles que les hommes l'utilisaient. Mais j'ignorai la douleur qu'il pouvait procurer, si bien que je tombai sous le premier impacte, trop surpris. Mon étonnement se transforma rapidement en désespoir ; ce n'était pas par hasard qu'il m'avait suivi, oh ça non, je compris qu'il comptait me ramener parmi les siens - étant donné que des siens, j'étais entouré.


Je me réveillai, selon moi, plusieurs jours plus tard, dans la soute d'un bateau, enfermé et à la fois enchaîné. J'étais mort et j’emmènerai avec moi tout mon peuple, si je n’arrivais pas à arranger cela. Cependant, tant que j'étais là, je ne savais rien faire. Ce ne fut que quelques journées ennuyeuses et terriblement longues - l'inquiétude montait en moi comme la lave d'un volcan en éruption, prêt à exploser - plus tard, qu'enfin, nous arrivions dans un port. Quelques hommes vinrent me voir, blancs comme des linges, droits comme des piques. J'avais été un simple petit être inoffensif et maîtrisé jusqu'ici mais ils n'ignoraient pas que me déplacer relevait de la folie. Le déplacer dans la cage? Ils nous rongeraient les doigts. Le sortir de la cage? Ils nous arracheraient la gorge. Mais bon, ils décidèrent de tenter le tout pour le tout - ou plutôt de tenter le diable.
Ce fut ainsi que, après plusieurs minutes d'hésitation, ils ouvrirent une des grilles qui me retenaient. Je ne fis rien, strictement rien. Stratégie qui fonctionna remarquablement bien ; ils prirent confiance en eux et décidèrent de me sortir à la lumière du jour. C'est là que je révélai de quoi j'étais capable. Mais je vous épargnerai les détails, vous devez surement déjà en avoir eu ouïe.

Je dus marcher pendant plusieurs jours peut-être même plusieurs semaines, je ne m'en remémore plus très bien. Tout ce dont je me souviens c'est que mes jambes me conduisaient là où je savais que je devais aller sans pourtant avoir conscience de l'endroit où j'allais. Et une fois là-bas, on m'expliqua bien des choses dont l'histoire de la ville où je me suis retrouvé, tout comme cette histoire de se fondre parmi les humains. J'ai eu du mal au début mais je commence à m'y habituer - après quasiment trois ans, ce serait dommage.




« Derrière l'écran »


    ▌ Pseudo : Viima
    ▌ Age : 16 ans
    ▌ Comment trouves tu le forum ? SUPER TROP GENIAL! Enfin un forum sans RACE imposée *__* (Elle voulait son troll, elle a eu son troll. ) Le design est fort bien sympathique aussi. Et le concept, muhahaha, je sens que je viens bien m'amuser. C'EST MOI LE TROLL LE VILAIN TROLL LE TROLL DES *BAM* D'accord, je sors avec ma passion trollesque.
    ▌ Comment es-tu arrivé ici ? Je cherchais désespérément un forum où reprendre le rpg (j'avais un peu abandonné, j'ai voulu reprendre dans un fow qui a en fait coulé et je suis entrain de reprendre une représentation dans un autre qui avait fermé mais a ré-ouvert). Je suis passée de partenaires en partenaires, de top-site en top-site, bref j'ai cherché comme une dératée. Donc, non, je ne suis pas tombée ici par hasard, ce forum m'a séduite.
    ▌ Code du règlement : Ok by Pichu
    ▌ Fréquence de connexion : 5/7
    ▌ Autre chose ? LAI LAI HEEEEI! /o/
    Sinon, en fait, je peux jouer un troll au moins? *.* Et aussi, si je peux (je peux je peux je peux je peux? Very Happy) faut donner une description c'est ça? O_o J'ai pas tout capté à ce sujet. :3
    PS : Le titre signifie "Au-dessus de toutes les racines et les pierres". C'est une super chanson de Finntroll Very Happy


Dernière édition par Baldur H. Mälhammar le Mer 21 Déc - 10:43, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 38

................

¯•. Journal Intime.•¯
Race : Dragon Ryû
Situation : Célibataire
Relations:


MessageSujet: Re: Baldur ▬ Under varje Rot och Sten (end) Ven 16 Déc - 16:35

Je te souhaite la bienvenue vilain Troll (originale l'idée ♥) ! =0
Bon courage pour la suite de ta fiche et amuses toi bien parmi nous ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 47

................

¯•. Journal Intime.•¯
Race : Fée
Situation : Célibataire
Relations:


MessageSujet: Re: Baldur ▬ Under varje Rot och Sten (end) Ven 16 Déc - 16:36

Alors, ayant une amie qui aurait certainement hurlé d'hystérie en voyant ton avatar, ton nom, tes origines et ta race ... Je ne peux faire autrement que te souhaiter la bienvenue ici !
Bonne chance pour ta fiche ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 328

................

¯•. Journal Intime.•¯
Race : Humain
Situation : Avec moi ♥
Relations:


MessageSujet: Re: Baldur ▬ Under varje Rot och Sten (end) Ven 16 Déc - 16:40

Bienvenue à toi ! =D
Ah ! Ca c'est du personnage qui va vraiment être bien je le pense ♥ Et pas un petiot jeune c'est bien ! Tu as tout mon respect :3 J'ai validé ton code =D
Pour ce qui est du monstre que tu choisis c'est bon et oui, il faut décrire ton cher Troll! Bon courage pour la suite de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 27

................

¯•. Journal Intime.•¯
Race : Troll
Situation : Coeur en peine
Relations:


MessageSujet: Re: Baldur ▬ Under varje Rot och Sten (end) Ven 16 Déc - 16:58

Merci bien tout le monde Very Happy Mais quel accueil Cool
Ma vie, c'est la Scandinavie o/ (mais quelle poète, quelle artiste, que de rimes, que de rimes! * Ok, je sors *)
Ok pour la description trtyyrt *Voulait mettre un des ptits smileys tout mimis présents à sa gauche* Quelle rapidité, ça c'est du professionnalisme cvb cv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 25
Messages : 277

................

¯•. Journal Intime.•¯
Race : Humaine
Situation : Célibataire
Relations:


MessageSujet: Re: Baldur ▬ Under varje Rot och Sten (end) Ven 16 Déc - 17:18

Oh ! Je sens qu'il va faire peur à notre pauvre petite Hyo. XD
En tout cas, bienvenue et je suis heureuse que tu ais finit par choisir notre forum pour recommencer à rp. ^o^

Bonne chance pour la suite ! =D

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 25
Messages : 41

................

¯•. Journal Intime.•¯
Race :
Situation : Célibataire/en couple/Nonne...
Relations:


MessageSujet: Re: Baldur ▬ Under varje Rot och Sten (end) Ven 16 Déc - 21:15

Bienvenue!! jkkjll
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 27

................

¯•. Journal Intime.•¯
Race : Troll
Situation : Coeur en peine
Relations:


MessageSujet: Re: Baldur ▬ Under varje Rot och Sten (end) Mer 21 Déc - 10:36

Merci merci Very Happy
Je profite également de ce post pour vous prévenir que j'ai officiellement terminé ma fiche rhtfg Désolée si j'ai écrit trop, j'ai déjà essayé de raccourir, je m'emballais un peu angel
(et aussi pour vous demander où je dois mettre la description - aaaaah cette fameuse description que de mystères pringouin )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 328

................

¯•. Journal Intime.•¯
Race : Humain
Situation : Avec moi ♥
Relations:


MessageSujet: Re: Baldur ▬ Under varje Rot och Sten (end) Mer 21 Déc - 18:03

Tu es validé !

Tu peux également poursuivre ta validation en te rendant aux différents endroits :

Faire ta demande d'Habitation (obligatoire) : ICI
Faire une demande de RP: ICI
Faire ta fiche de relations : ICI
Faire ta fiche de sujets : ICI

Amuse toi bien sur le forum !!! =D


Un admin viendra t'ajouter ton rang et groupe ! =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


................


MessageSujet: Re: Baldur ▬ Under varje Rot och Sten (end)

Revenir en haut Aller en bas
 

Baldur ▬ Under varje Rot och Sten (end)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Alrich :: Beginning :: Prologue :: Ce n'est que le début-